Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Juppé hué par des militants au conseil national de l'UMP

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE TELEVISIONS
Article rédigé par
France Télévisions

Le candidat à la primaire UMP de 2016 évoquait le MoDem, dans le cadre d'une union de la droite et du centre..

A l'applaudimètre, Alain Juppé ne sort pas vainqueur du conseil national de l'UMP. Le maire de Bordeaux a même été hué, samedi 7 février, alors qu'il s'exprimait à la tribune, devant les militants de son parti, réunis dans la salle de la Mutualité à Paris. Le candidat à la primaire UMP de 2016 a eu le tort d'évoquer  le MoDem, dans le cadre d'une union de la droite et du centre. L'ex-Premier ministre s'y attendait. Il avait prévenu qu'il viendrait avec son "gilet pare-balles" et son "casque à boulons".

Juppé moque les "réflexes pavloviens" des militants UMP 

Pour réussir "l'alternance" et combattre le Front national, il faut "le rassemblement de la droite et du centre. C'est l'ADN de l'UMP. Partout, il faut l'union de l'UMP, de l'UDI et même du MoDem", a affirmé l'ancien Premier ministre. Des huées ont alors résonné.

En retour, Alain Juppé a ironisé sur les "réflexes pavloviens" des militants UMP qui huent à l'évocation du parti centriste, accusé d'avoir causé la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, ou de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, dont la réforme pénale est très critiquée à l'UMP.

Ces huées n'ont toutefois pas été de la même intensité que celles essuyées par le maire de Bordeaux dans sa ville, lors d'un meeting de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidence de l'UMP. "Je continuerai à me battre pour l'union de la droite et du centre et - dussé-je aggraver mon cas - aux déçus du hollandisme", a également affirmé le probable futur rival de Nicolas Sarkozy, déclenchant quelques grincements de dents.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.