VIDEO. Des camps de migrants évacués à Calais

Quelque 650 clandestins victimes d'une épidémie de gale y vivaient depuis plusieurs semaines.

MARIANNE MAS ET PATRICK WURSTHORN - FRANCE 2

Sous un ciel couvert et gris, de nombreux migrants, qui étaient encore sous des tentes ou des bâches de fortune lorsque les forces de l'ordre sot arrivées, ont quitté d'eux-mêmes leurs abris. Les agents ont été hués par les militants associatifs. L'évacuation par la police de trois camps de migrants à Calais (Pas-de-Calais) a démarré mercredi 28 mai, peu avant 8 heures. Ces campements abritaient 650 immigrants clandestins depuis plusieurs semaines, à l'entrée du port de Calais, au bord d'un canal, et place Henri-Barbusse.

Un traitement anti-gale démarré la veille 

Dans le calme et sous les objectifs des nombreuses caméras de journalistes, les policiers, parfois assistés d'un interprète, ont inspecté les tentes une à une, évacuant les rares personnes restantes. Cette opération vise notamment à éradiquer une épidémie de gale qui touche les migrants depuis plusieurs semaines, affirment les autorités. Le traitement a débuté mardi soir, lors de la distribution des repas par l'association Salam.

Entre 800 et 850 migrants sont actuellement présents dans le Calaisis, dont 600 à 650 pour la seule zone portuaire de Calais. Ils souhaitent pour la plupart passer en Angleterre. Leur nombre a doublé en l'espace de quelques semaines.

Un campement de migrants clandestins près du port de Calais (Pas-de-Calais), le 16 décembre 2013.
Un campement de migrants clandestins près du port de Calais (Pas-de-Calais), le 16 décembre 2013. ( MAXPPP)