VIDEO. Contre la fermeture du commissariat, le maire de Castelnaudary quitte le PS

Il s'agit de remplacer 36 policiers par 30 gendarmes dans cette ville de 11 000 habitants. 

France 2 - Isabelle Delion et David Bresse

Patrick Maugard, le maire de Castelnaudary (Aude), a confirmé, lundi 22 avril, avoir rendu sa carte du Parti socialiste en raison de la fermeture annoncée du commissariat de sa ville. "Je resterai socialiste, mais socialiste de Jaurès (...), ma carte je ne l'ai pas déchirée, je l'ai rendue" a-t-il déclaré.

Prévenu par des articles de presse dans Le Monde et L'Indépendant de la fermeture du commissariat de la ville par Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, l'élu ne décolère pas. "Je lui ai écrit trois fois, j'aurais bien aimé qu'il me réponde", a-t-il précisé, lâchant : "Nous ne devons pas avoir la même conception de ce que sont l'humanisme et la solidarité." Cette fermeture a été confirmée dans le cadre de redéploiements de la police et de la gendarmerie. Castelnaudary fait partie de cinq communes devant passer en zone de gendarmerie.

Il s'agit de remplacer 36 policiers par 30 gendarmes dans cette ville de 11 000 habitants. Le maire a reçu les appuis des policiers de la ville. "Le personnel est démotivé et a l'impression d'avoir été trahi", a déclaré un représentant d'Unité SGP Police-FO, devant la caméra de nos confrères de France 2, mardi 23 avril.

Le maire de Castelnaudary (Aude), Patrick Maugard, a confirmé lundi 22 avril 2013 à Montpellier avoir rendu sa carte du Parti socialiste.
Le maire de Castelnaudary (Aude), Patrick Maugard, a confirmé lundi 22 avril 2013 à Montpellier avoir rendu sa carte du Parti socialiste. (MAXPPP)