La mutinerie à la prison de Bourg-en-Bresse est terminée

Elle avait éclaté vers 16 heures. Une trentaine de détenus s'étaient retranchés dans l'un des étages du centre de détention.

Un détenu fait du sport au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse (Ain), le 21 avril 2010.
Un détenu fait du sport au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse (Ain), le 21 avril 2010. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Les équipes régionales d'intervention et de sécurité sont parvenues à rétablir l'ordre à la prison de Bourg-en-Bresse (Ain), a rapporté France Info. Jeudi 1er août, vers 16 heures, une mutinerie avait éclaté. Une trentaine de détenus s'étaient retranchés dans l'un des étages du centre de détention.

Le centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse, vieux de seulement trois ans, accueille 700 détenus. 

A l'origine, une "bricole"

Les motifs de cette mutinerie sont encore incertains. Mais un membre du personnel, joint par Le Parisien, explique que les détenus n'ont pas obtenu la permission de porter un short, malgré les fortes chaleurs. 

La préfecture, également contactée par le quotidien, évoque une "bricole" et une "poignée de détenus". S'il n'y a pas eu de blessé, les mutins ont fait de nombreux dégâts, a indiqué à France Info le principal syndicat pénitentiaire Ufap. Ils ont détruit le mobilier d'une aile du bâtiment ainsi que des canalisations d'eau, des lumières ou encore des caméras de surveillance.