La victime de l'accident de TGV était un cheminot

Ce délégué syndical SUD-Rail s'est jeté sous un train ce matin à proximité de Vandières, en Meurthe-et-Moselle. Le trafic SNCF dans la région avait été très perturbé toute la matinée.

Un train reliant Belfort à Montbéliard en gare de Meroux (Territoire de Belfort), le 1er décembre 2011.
Un train reliant Belfort à Montbéliard en gare de Meroux (Territoire de Belfort), le 1er décembre 2011. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Un salarié de la SNCF, délégué national du syndicat SUD-Rail, s'est suicidé mercredi 7 décembre peu avant 6h30 en se jetant sous un TGV sur un passage à niveau à proximité de Vandières (Meurthe-et-Moselle).

Agé de 55 ans, le salarié avait travaillé jusqu'en 2003 au service des essieux du technicentre de Montigny-lès-Metz (Moselle). Il avait ensuite été détaché pour son syndicat au sein duquel il était délégué national.

D'abord présenté comme un accident mortel, ce suicide a entraîné pendant plusieurs heures de fortes perturbations du trafic entre Nancy et Metz. Les trains Paris-Nancy ont dû être détournés dans les deux sens.