Cet article date de plus de sept ans.

Un alligator naît dans une serre zoologique normande

La naissance de ces animaux est rare en captivité. Pourtant, l'un des reptiles a vu le jour dans la serre zoologique Biotropica de Val-de-Reuil (Eure), annonce l'établissement, jeudi 21 août.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ce petit alligator, pris en photo le 22 août 2014, est né au zoo Biotropica de Val-de-Reuil (Eure). Une fois adulte, il pourra peser entre 100 et 200 kilos. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Un alligator est né dans la serre zoologique Biotropica de Val-de-Reuil (Eure), au terme d'une opération de reproduction rarissime en Europe, a annoncé l'entreprise, jeudi 21 août.

La serre possédait jusqu'ici trois alligators, un mâle et deux femelles, issus de saillies réalisées chez des particuliers européens et plutôt en fin de vie. Bref, ce n'était pas gagné. C'est toutefois la plus âgée des femelles qui, à 40 ans, a construit son premier nid pour y pondre, début juin. Après 65 jours d'incubation à une température de 30 °C, trois œufs ont pu éclore.

Ce petit alligator devrait atteindre entre 100 et 200 kilos

"Un bébé alligator est mort-né, un autre est né prématurément et on ne sait pas encore s'il va survivre, mais le troisième est très vivace", a déclaré Alain Le Heritte, directeur d'exploitation de la serre. Ce dernier spécimen est sans doute une femelle. Aujourd'hui tout petit, il devrait atteindre un poids compris entre 100 et 200 kilos quand il sera adulte. La tête des alligators est plus arrondie que celle des crocodiles, mais leurs mâchoires sont aussi plus puissantes.

"Pour obtenir ce résultat, nous avons recréé un climat en baissant la température l'hiver et en stoppant la nourriture pendant quatre mois, explique le directeur. Puis nous avons remonté les températures avec des lampes à bronzer pour atteindre une chaleur tropicale." Mission accomplie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.