Cet article date de plus de dix ans.

Un homme a été mis en examen et écroué pour une vingtaine de viols et agressions sexuelles commis sur des enfants

Interpellé jeudi dans la commune du Teil (Ardèche), près deMontélimar, l'homme de 27 ans, a reconnu des faits d'"attouchements sexuels, de fellations et de sodomie" sur une vingtaine de garçons et de filles âgés de 4 à 12 ans et sur un bébé de 3 mois.Le pédophile présumé va faire l'objet d'analyses psychiatriques poussées.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Interpellé jeudi dans la commune du Teil (Ardèche), près de
Montélimar, l'homme de 27 ans, a reconnu des faits d'"attouchements sexuels, de fellations et de sodomie" sur une vingtaine de garçons et de filles âgés de 4 à 12 ans et sur un bébé de 3 mois.

Le pédophile présumé va faire l'objet d'analyses psychiatriques poussées.

Les enquêteurs ont retrouvé une vidéo sur son téléphone portable le mettant en scène lors de l'une de ses agressions. Le procureur de la République d'Avignon, Catherine Champrenault.
Des enquêtes médico-légales seront pratiquées sur les enfants violentés.

"Des pulsions irrépressibles"
Titulaire d'un CAP de cuisinier, sans emploi et sans antécédent judiciaire, il est présenté comme "quelqu'un de manifestement immature" qui souffre "d'une solitude affective évidente". "Il sait que c'est mal", mais invoque "des pulsions irrépressibles", a précisé le procureur.

Cette affaire, "particulière" en raison du "nombre important de victimes" et "du fait que cela s'est passé pendant plusieurs années", a été révélée "à l'occasion d'une bagarre sur la voie publique", survenue jeudi au Teil, a expliqué Mme Champrenault.

Au cours de cette rixe, deux familles, dont les enfants avaient fait état de gestes déplacés, ont pratiquement lynché le jeune homme, selon une source proche de l'enquête. Quand les gendarmes sont arrivés pour séparer les protagonistes, il se serait exclamé: "Arrêtez-moi, arrêtez-moi, c'est pas beau ce que je fais".

L'enquête devrait désormais se poursuivre du côté de Montélimar, dans la Drôme, où l'agresseur a vécu avant d'arriver au Teil, d'après la même source.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.