Un détenu de la prison de Seysses, près de Toulouse, a été retrouvé pendu lundi dans sa cellule

L'homme âgé de 37 ans était condamné à deux ans de prison dont un avec sursis pour des délits routiers. Comme c'est la règle, le parquet de Toulouse a ouvert une enquête sur les causes de la mort.Afin d'améliorer les conditions de détention, la Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, a confié une mission à l'ancien homme d'affaires Pierre Botton.

Prison
Prison

L'homme âgé de 37 ans était condamné à deux ans de prison dont un avec sursis pour des délits routiers. Comme c'est la règle, le parquet de Toulouse a ouvert une enquête sur les causes de la mort.

Afin d'améliorer les conditions de détention, la Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, a confié une mission à l'ancien homme d'affaires Pierre Botton.

Pierre Botton, qui pilotera comme consultant une expérience de prévention à la maison d'arrêt de Nanterre (Hauts-de-Seine), a fait vingt mois de prison dans les années 1990 pour "abus de biens sociaux" dans une affaire de malversations financières où ont également été condamnés son beau-père, le maire de Lyon de l'époque Michel Noir et le journaliste de TF1 Patrick Poivre d'Arvor.

Le plan d'action gouvernemental prévoit la formation des personnels pénitentiaires, la remise d'un "kit anti-suicide" aux personnes arrivant en détention, avec notamment des draps en papier et à la désignation de "détenus de soutien".

A la prison de Seysses, deux suicides ont été enregistrés depuis le début 2010. Un précédent suicide par pendaison d'un détenu s'était produit le 2 janvier.

La France, qui a le taux de suicides en prison le plus élevé d'Europe de l'Ouest, a enregistré 115 décès en 2009, contre 109 en 2008, selon les chiffres annoncés lundi par la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie.

Le phénomène se poursuit en 2010, avec sept suicides et morts suspectes connues depuis le 1er janvier, selon l'association non gouvernementale Ban public.