Cet article date de plus de neuf ans.

Un bébé de 6 mois mis en vente sur Le Bon Coin

Repérée par l'Enfance en danger, la petite annonce a été retirée. Le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a ouvert une enquête.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'annonce mettant en vente un bébé de 6 mois sur Le Bon coin, le 1er septembre 2012, a rapidement été supprimée.  (GETTY IMAGES / FLICKR RF)

FAITS DIVERS - L'annonce était publiée dans la rubrique Ameublement. Un bébé de 6 mois a été mis en vente sur le site de petites annonces Le Bon Coin, samedi 1er septembre. Repérée par l'Enfance en danger, l'offre a été rapidement supprimée, a indiqué à FTVi le commissariat de Montreuil (Seine-Saint-Denis), confirmant une information du site de la chaîne M6.

"Je viens de découvrir que cet enfant n’est visiblement pas le mien. Outre le fait qu’il n’ait pas la même couleur de peau que moi, le père m’a téléphoné sur le portable de ma femme pour me demander des nouvelles de mon fils, était-il écrit sur l'annonce, selon M6. Le prix est donc à débattre mais n’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressés", poursuit son auteur, qui serait un homme d'une trentaine d'années, selon le site du quotidien gratuit Metro.

Enquête pour "délaissement d'enfant"

Le commissariat de Montreuil a été alerté par l'Observatoire national de l'enfance en danger (Oned). Contacté par FTVi, l'Oned refuse de commenter cette annonce et les circonstances de sa publication sur Le Bon Coin. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour "délaissement d’enfant". 

Ce n'est pas la première fois que ce type d'annonce apparaît sur un site de vente en ligne. En mai 2008, une mère allemande avait mis son bébé de sept mois aux enchères sur eBay, comme le rapportait alors 20 Minutes. Une "plaisanterie" prise très au sérieux par les services sociaux, qui lui avaient retiré l'enfant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.