Sondages : histoire de ces enquêtes qui cherchent à savoir ce que pensent les Français

Depuis le milieu des années 1950, les sondages sont devenus un moyen pour les médias et les politiques de tenter de sonder l'opinion du pays.

FRANCE 2

Il n'y a pas une semaine, voire un jour, sans qu'un sondage ne soit publié, concernant des sujets divers. Des chiffres qui viennent donner le pouls de "ce que pensent les Français". C'est au milieu des années 1950 que l'on voit apparaître les sondages. En 1956, l'IFOP envoie alors ses enquêteurs questionner les Français sur le bonheur, et les éléments qui le constituent. Mais déjà à l'époque, les sondages qui intéressent la télévision sont ceux traitant de politique.

Le séisme de 2002

En 1962, avant le référendum sur l'Algérie, un sondage indique que 80% des personnes intéressées étaient favorables aux accords d'Évian. Premier couac en 1967, lorsque le premier écart est constaté entre les chiffres des sondages et les résultats des législatives. Dès le début des années 1970, les premières critiques fusent. Mais le véritable séisme se déroule en 2002. Lors de l'élection présidentielle qui voit Jean-Marie Le Pen atteindre le second tour, à la surprise générale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"Non\" à l\'indépendance l\'emporterait selon deux sondages le 4 novembre en Nouvelle-Calédonie. 
Le "Non" à l'indépendance l'emporterait selon deux sondages le 4 novembre en Nouvelle-Calédonie.  (NOUVELLE CALEDONIE LA 1ERE)