Cet article date de plus de cinq ans.

Sécurité : la justice interdit les zones fumeurs dans un lycée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Sécurité : la justice interdit les zones fumeurs dans un lycée
Article rédigé par
France Télévisions

Un tribunal administratif suspend la décision d'un proviseur qui autorisait les élèves à fumer dans l'enceinte de l'établissement au nom de la sécurité.

 

Décision de justice inédite prise ce jeudi 21 avril. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a interdit les zones fumeurs d'un lycée des Hauts-de-Seine. Le directeur de l'établissement autorisait ses élèves à fumer dans la cour au nom de l'état d'urgence et de la menace d'attentats. 

Les associations anti-tabac, qui avaient saisi la justice, sont satisfaites. "On espère que les proviseurs vont respecter la jurisprudence", déclare à France 2 Stephen Lequet, de l'association "Droits des non-fumeurs". Les zones fumeurs avaient été autorisées par l’Éducation nationale après les attaques du 13 novembre, dans le but de protéger les élèves en évitant les attroupements devant les lycées. 

Certains proviseurs ne respecteront pas la décision

L'autorisation de ces zones fumeurs est défendue par des parents d'élèves et des proviseurs. Ils regrettent la décision de justice. "Nous avons des collègues, personnels de direction, qui sont poursuivis devant la justice simplement pour avoir respecté les instructions de leur ministre", remarque Florence Delannoy, proviseure du lycée Perriand à Genech (Nord). 

"Ma mère serait plus rassurée de savoir que je suis à l'intérieur", confie une lycéenne. Certains chefs d'établissements comptent rester dans l'illégalité au nom de la sécurité des élèves. Ils attendent des consignes claires du ministère de l’Éducation nationale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.