Robert Lamoureux, réalisateur de la trilogie "la 7ème compagnie" est décédé samedi, à l'âge de 91 ans.

"Papa nous a quittés ce matin. Il était tombé dans le coma avant-hier puis il s'est réveillé hier. On pensait que ça irait mieux, mais il est retombé dans le coma", a déclaré sa fille, France Lamoureux.

Robert Lamoureux en août 1970.
Robert Lamoureux en août 1970. (AFP)

"Papa nous a quittés ce matin. Il était tombé dans le coma avant-hier puis il s'est réveillé hier. On pensait que ça irait mieux, mais il est retombé dans le coma", a déclaré sa fille, France Lamoureux.

Le comédien et dramaturge, né le 4 janvier 1920, souffrait d'un mélanome, "mais son décès n'est pas lié à ce cancer", a précisé sa fille. Les obsèques auront lieu vendredi 4 novembre à partir de 11 heures à la mairie de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Elles seront ouvertes au public. Robert Lamoureux sera inhumé à Neauphle-le-Vieux (Yvelines), auprès de sa deuxième épouse Magali de Vendeuil.

Lamoureux a régné sur le comique populaire pendant plus d'un demi-siècle, d'abord comme chansonnier, puis comme auteur de films et de pièces de théâtre. Egalement comédien de talent, Robert Lamoureux a été nommé trois fois aux Molière.

Il connaitra la consécration sur le tard, dans les années 1970, grâce aux aventures de la " 7ème compagnie", immense succès populaire des années 70, mettant en scène les aventures de soldats français livrés à eux-mêmes pendant la débâcle de 1940 et qui surmontent tous les obstacles grâce au "système D".

"On a retrouvé la 7ème compagnie"

De droite à gauche : Jean Lefebvre, Jean Lefebvre et Pierre Mondy.

Sa mort a suscité de nombreuses réactions

Son décès a suscité de nombreuses réactions samedi, dont celle du président Nicolas Sarkozy, qui a dit sa "tristesse" devant la disparition de ce "comédien pour le théâtre, la radio ou le cinéma, mais aussi auteur de pièces, de films et de chansons, metteur en scène" qui était "un homme de spectacle accompli, doté d'un talent à mille facettes".

Christophe Girard, adjoint au maire de Paris chargé de la Culture, a salué ce "génie de la comédie et auteur de répliques irrésistibles qui sont devenues cultes".

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, voit en Robert Lamoureux "un des grands artistes populaires du 20ème siècle".

Jean-Marie Bigard, très proche de Robert Lamoureux, s'est dit "bouleversé". "C'est comme si j'avais perdu une seconde fois mon papa, mais mon papa de scène cette fois-ci", a déclaré l'humoriste, qui dit lui avoir "tout piqué".

Pierre Mondy, un des soldats de la "7ème compagnie" et ami du réalisateur, a rappelé que Robert Lamoureux était "une personnalité populaire. Son humour n'était jamais grossier. Il a toujours été une sorte de Titi Parisien. Sa tournure d'esprit était complètement Gavroche".