Emplois aidés : des communes appellent à l'aide

La baisse des dotations de l'État pour les contrats aidés plonge de nombreuses communes dans une situation délicate.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Réunion de crise à quelques jours de la rentrée. Cette école primaire, à Boisseron, dans l'Hérault est touchée de plein fouet par la diminution drastique des contrats aidés. Pour les salariés concernés, qui viennent d'apprendre la nouvelle, c'est un coup dur. Dans moins de trois semaines, le contrat de Pauline se termine. Grâce à ce dispositif de contrat aidé, elle avait commencé une formation d'animatrice qu'elle aurait dû finir l'année prochaine.

Pas d'accueil des enfants le mercredi après-midi

Avec cinq personnes en moins, l'école n'accueillera plus les enfants le mercredi après-midi. Pour garder le personnel en CDD, la mairie devrait payer 100 000 euros par an, impossible dans cette commune de 1 900 habitants. À 30 km de là, dans le Gard, certaines villes menacent même de repousser la rentrée scolaire, comme à Domessargues. Sans emplois aidés, transport, accueil et cantine ne pourront pas fonctionner. Ici, cinq emplois aidés se terminent le 31 août et l'état n'a pas encore arbitré leur renouvellement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement a décidé de réduire drastiquement l\'enveloppe budgétaire consacrée aux emplois aidés.
Le gouvernement a décidé de réduire drastiquement l'enveloppe budgétaire consacrée aux emplois aidés. (LOIC VENANCE / AFP)