VIDEO. Coupés du monde depuis un an : le quotidien chaotique des habitants de deux hameaux des Alpes-Maritimes

En avril 2018, un glissement de terrain a coupé la route menant aux hameaux de Béroulf et Sainte-Sabine, à Sospel (Alpes-Maritimes). La route va être remplacée par une piste, mais les habitants ne pourront pas l'emprunter avant décembre prochain. 

LOUISE HEMMERLE / FRANCE INFO

"L'endroit le plus dur, c’est cette marche. Alors celle-là, c’est l’horreur." Michel Daigneau, 66 ans, enfonce ses bâtons de marche dans la terre pour se hisser le long d'un chemin de randonnée qui monte sur les hauteurs de la vallée de la Bévéra. Pour ce sexagénaire, ce chemin étroit et raide est le seul trajet possible pour rejoindre son domicile. "Surtout que là, le sac n’est pas léger. Les plus de dix kilos, ils y sont", peste-t-il, en désignant ses courses. Un glissement de terrain, le 14 avril 2018, a coupé la route menant aux hameaux de Béroulf et Sainte-Sabine, situés dans la commune de Sospel (Alpes-Maritimes). Depuis, les 40 habitants doivent rentrer chez eux à pied.

"Le matin, je n'ai pas forcément envie de me lever" 

Privés de route depuis un an, ils doivent s'adapter. "Je descends moins souvent", explique Dominique Vogel, un habitant de Béroulf. "Je fais moins de courses aussi, parce qu’il faut tout porter sur le dos", poursuit-il. 

Après un an d'allers-retours sur le chemin de randonnée, quel que soit le temps, la  fatigue des habitants s'accumule. "Je me suis complètement esquinté le genou, je marche avec des anti-inflammatoires tous les jours", souffle Michel Daigneau. Pour Dorothée Demeuse, habitante de Sainte-Sabine, l'épuisement est physique mais aussi moral : "C'est de la fatigue et du stress en plus. Parce qu’on part, mais quand il pleut, ce n’est pas agréable : on a froid, on risque de glisser. Le matin, je n'ai pas forcément envie de me lever", se désole-t-elle. 

Et le calvaire des habitants de ces deux hameaux va encore durer de longs mois. Selon la mairie de Sospel, les travaux de la piste, qui ont débuté le 15 avril, soit un an après l'effondrement de la route, devraient permettre aux habitants d'accéder à leur domicile en voiture d'ici... le mois de décembre. 

La route de Sospel (Alpes-Maritimes) menant aux hameaux de Béroulf et Sainte-Sabine est coupée par un éboulement qui a eu lieu le 14 avril 2018. 
La route de Sospel (Alpes-Maritimes) menant aux hameaux de Béroulf et Sainte-Sabine est coupée par un éboulement qui a eu lieu le 14 avril 2018.  (DR / FRANCEINFO)