Promotion de l'alcool : la loi Évin redéfinie ?

Un amendement pourrait faciliter la promotion de l'alcool en France. Claude Évin et Marisol Touraine s'y opposent. Les explications de France 2.

France 2

Glissé à la dernière minute dans le projet de loi Macron, un amendement particulier est examiné ce lundi 8 juin par les députés. Il concerne la loi Évin, votée en 1991, et prévoit de faciliter la promotion des boissons alcoolisées.

L'objectif est de permettre aux professionnels de mieux mettre en avant leurs produits, comme c'est le cas dans d'autres pays européens. "Pourquoi la France serait une exception ?", lance le sénateur de Gironde Gérard César (Les Républicains), qui défend l'amendement.

49 000 décès par an

Claude Évin s'oppose à toute atteinte contre la loi qui porte son nom. "On pourra faire n'importe quoi", craint l'ancien ministre de la Santé au micro de France 2. Selon lui, la législation sera floue entre la publicité et l'information sur l'alcool, au détriment de la lutte contre les dangers liés à la boisson.

L'actuelle ministre de la Santé, Marisol Touraine, appelle à ne pas toucher à la loi Évin. L'alcool tue 49 000 personnes chaque année en France; c'est la 2e cause de mortalité.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans tous les cas, il est indispensable de réaliser un alcootest avant de prendre le volant.
Dans tous les cas, il est indispensable de réaliser un alcootest avant de prendre le volant. (MAXPPP)