Cet article date de plus d'onze ans.

Les Français d'Amérique votent pour la présidentielle

Les Français du Canada, des Etats-Unis, du Brésil ou encore de l'Argentine votent déjà pour l'élection présidentielle.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des Français votent samedi 21 avril, au Brésil. (ANTONIO SCORZA / AFP)

On vote déjà outre-Atlantique samedi 21 avril. Les Français du Canada et des Etats-Unis peuvent déposer leur bulletin dans l'urne pour l'élection présidentielle. Ils ont emboîté le pas aux électeurs français de Saint-Pierre et Miquelon et d'Amérique du sud qui votent un jour avant ceux de métropole.

Saint-Pierre-et-Miquelon ouvre le bal de la présidentielle (RFO)

Une file d'attente de plusieurs dizaines de personnes s'est formée à Montréal devant le Collège Stanislas, une des écoles françaises de la grande ville québécoise, bien avant l'ouverture des 20 bureaux de vote dans ses deux gymnases à 8 heures locales (14 heures, heure de Paris). "Je suis arrivée à 7 heures du matin", a confié à l'AFP Marie Adjei, jeune Française, première dans la file d'attente à Montréal et un peu frigorifiée. "C'est la première fois que je vote et, même si je ne suis pas en France, je pense à la France", a-t-elle ajouté. Montréal représente le plus grand nombre d'électeurs français en Amérique du Nord, avec 44 000 inscrits. C'est aussi la quatrième ville française à l'étranger, après Genève, Londres et Bruxelles.

"C'est un devoir civique" de voter

Au même moment, le vote a débuté dans les grandes villes de la côte est des Etats-Unis, dont New York, avec 23 000 inscrits. Il devait commencer trois heures plus tard sur la côte pacifique du continent. Véronique, 42 ans, travaille à l'ONU et vit à New York depuis 17 ans, mais qu'importe : "Je suis Française, c'est mon pays, et éventuellement je rentrerai en France. Et la France, dit-elle, c'est important au niveau international. C'est important de voter".

"C'est un devoir civique", insiste aussi Guillaume Bignon, 30 ans, ingénieur informaticien qui vit depuis six ans à New York. Il n'a pas suivi énormément la campagne, mais se sent concerné. "C'est mon identité, ma famille est là-bas, et ça me touche indirectement, à travers les lois qui sont passées", explique-t-il.

Les Français d'Amérique du Nord ont commencé à voter (France 2)

Les premiers bureaux ouverts à Saint-Pierre et Miquelon

Les Saint-Pierrais et Miquelonnais ont été les premiers à voter depuis midi (8 heures pour eux). Ils ne sont que 4 923 inscrits sur les listes de cet archipel situé non loin de Terre-Neuve et qui compte seulement quatre bureaux de vote.

La campagne achevée, le scrutin débutera dimanche à 8 heures en métropole. Mais les premières opérations se déroulent samedi en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française (soit près de 900 000 électeurs).

Eviter de voter en connaissant déjà les résultats

La mesure, déjà en vigueur pour l'élection de 2007, vise à éviter qu'en raison du décalage horaire avec la métropole, ceux-ci soient appelés à voter alors que les résultats sont déjà connus. Mais leurs résultats sont soumis au même horaire légal de diffusion que tous les autres, à savoir dimanche 20 heures.

A La Réunion, à Mayotte, à Wallis et Futuna et en Nouvelle-Calédonie, et pour tous les autres Français de l'étranger (1,15 million en tout sont inscrits sur les listes électorales consulaires), le scrutin se déroulera le dimanche, comme en métropole. Au total, environ 44,5 millions de Français sont appelés aux urnes les 22 avril et 6 mai pour les deux tours.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.