Cet article date de plus de neuf ans.

Paris. Un œdème à l'origine de la mort d'une femme chez un diplomate

Une jeune femme de 26 ans est morte dans la nuit de vendredi à samedi chez un diplomate sud-africain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ambassade d'Afrique du Sud à Paris. (GOOGLEMAPS / FTVI)

FAITS DIVERS - Le voile commence à se lever sur la mort mystérieuse d'une femme chez un diplomate sud-africain. L'autopsie de cette Française de 26 ans révèle qu'elle est morte d'un œdème pulmonaire, selon une source judiciaire, lundi 3 septembre.

"Au vu des premiers éléments qui ressortent de l'enquête, son décès est consécutif à un œdème pulmonaire", a expliqué la source. Elle a précisé que "ce décès est intervenu dans un contexte de possible consommation de cocaïne". Des analyses toxicologiques sont en cours pour rechercher d'éventuelles traces de drogue dans le corps de la jeune femme.

Le corps de la jeune femme avait été découvert au domicile du premier secrétaire de l'ambassade d'Afrique du Sud à Paris. Elle avait participé, avec une demi-douzaine de personnes, à un "after", après une fête, dans la nuit de vendredi à samedi 1er septembre. "Toutes les personnes avec qui était cette femme ont été entendues", a ajouté la source judiciaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.