Crise sanitaire : les poules ont le vent en poupe

La crise sanitaire du Covid-19 a poussé certains Français à changer leurs habitudes, notamment en matière de consommation. Certains ont ainsi franchi le pas et installé un poulailler dans leur jardin.

France 2

La plus grande attraction d’une famille de Narbonne (Aude) est installée au fond du jardin depuis une semaine : un poulailler avec une poule noire et une rousse, Praline et Coccinelle. Cette envie de nature ne se serait sûrement jamais concrétisée sans le confinement. En deux mois, la famille a aménagé le terrain et construit le poulailler. Les enfants étaient très motivés. "Quand ils sont à la maison, ils vont près de vingt fois par jour voir le poulailler, ils s’en occupent beaucoup et le nettoient eux-même", confirme leur mère.

Un engouement pendant le confinement

Pour les œufs, les poulettes sont encore un peu jeunes. C’est cette promesse d’œufs frais à la maison qui fait si bien vendre les pondeuses. Tous les élevages et animaleries ont été dévalisés depuis le confinement par des familles de plus en plus écolos. Sur le cahier de réservation d’une animalerie, on est passé de 200 poules vendues chaque mois à presque le double.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des volailles près de Loon-Plage (Nord), le 6 décembre 2016, loin des départements du Sud-Ouest concernés par l\'épizootie de grippe aviaire.
Des volailles près de Loon-Plage (Nord), le 6 décembre 2016, loin des départements du Sud-Ouest concernés par l'épizootie de grippe aviaire. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)