Nouvelle-Calédonie : comment le Premier ministre Michel Rocard avait apaisé les tensions en 1988

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Nouvelle-Calédonie : comment le Premier ministre Michel Rocard avait apaisé les tensions en 1988
Nouvelle-Calédonie : comment le Premier ministre Michel Rocard avait apaisé les tensions en 1988 Nouvelle-Calédonie : comment le Premier ministre Michel Rocard avait apaisé les tensions en 1988 (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T.Leriche
France Télévisions
franceinfo
Alors que la crise traversée à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, n’est pas la première, une solution pour apaiser les tensions avait été trouvée en 1988. Le Premier ministre de l’époque Michel Rocard avait joué un rôle important dans ce processus.

26 juin 1988 : depuis Matignon, le Premier ministre Michel Rocard s’adresse aux Calédoniens. “Je veux leur dire ‘reprenez espoir’, une page nouvelle va pouvoir s’écrire : non par les armes, mais par le dialogue”, s’était-il exprimé. Le dialogue s’impose comme solution alors que la Nouvelle-Calédonie vient de traverser la pire crise de son histoire : depuis quatre ans, le territoire est en quasi-guerre civile entre indépendantistes kanaks et loyalistes caldoches, d’origine européenne.

La solution du dialogue

Alors que la crise traversée par l’île avait fait plusieurs morts à l’époque, la solution pour apaiser les tensions fut le dialogue. Michel Rocard parvient à faire signer les accords de Matignon, qui ramènent la paix civile. Autour de la table sont rassemblés Jacques Lafleur, leader anti-indépendantiste, et Jean-Marie Tjibaou, leader indépendantiste kanak.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.