Orque dans la Seine : "Une autopsie va être réalisée pour établir les causes de la mort", indique le groupe d’étude des cétacés du Cotentin

L'orque bloquée dans la Seine a été retrouvée morte lundi. Le but de l'autopsie va être notamment de confirmer que le mammifère était atteint de la mucormycose. Une maladie "jamais diagnostiquée en France", selon le Gecc.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Image datée du 28 mai 2022 diffusée par la préfecture de la Seine-Maritime montrant l'orque dans la Seine. (PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME)

L'orque égarée dans la Seine entre Rouen et Le Havre est décédée a indiqué l'association Sea Shepherd, lundi 30 mai. L'animal malade s'était égaré dans le fleuve depuis plusieurs jours. La préfecture de Seine-Maritime avait annoncé dimanche qu'il allait être euthanasié. "Une autopsie", va être réalisée "pour établir les causes de la mort", a expliqué sur franceinfo Delphine Eloi, directrice du Groupe d'étude des cétacés du Cotentin et des mammifères marins de la mer de la Manche (Gecc).

franceinfo : Dans quelles circonstances l'orque est-elle décédée ?

Delphine Eloi : Un bateau qui remontait vers Rouen nous a signalé que l'animal ne semblait plus bouger à la surface. Nous avons vérifié sur place que l'orque était morte. Une opération de remorquage du corps est menée afin de procéder à son rapatriement sur les berges de la Seine avec des moyens de levage pour permettre à des vétérinaires et biologistes experts d'assurer une autopsie. Des opérations de prélèvements vont avoir lieu pour recueillir un maximum d'informations et pour établir les causes de la mort de l'orque.

C'est important parce que le diagnostic qui a été établi par le docteur vétérinaire qui nous a accompagné tout au long de l'opération, initialement de sauvetage, a été celui d'une mucormycose. C'est une maladie qui peut atteindre les poumons et le cerveau. En commençant notre opération nous avons tout de suite vu, à l'aide des images précises des pilotes de drones, que l'animal était dans un état extrêmement dégradé, avec une maladie de peau. La mucormycose a déjà été diagnostiqué aux États-Unis et au Canada, mais jamais en France. Cette maladie peut être transmise à d'autres mammifères marins donc il est important d'avoir le diagnostic final, les conclusions du décès et de faire des recherches supplémentaires.

Est-ce inquiétant si elle a transmis sa maladie ?

On ne pense pas qu'elle l'ait transmise, cela ne se fait pas si facilement que ça. C'est vraiment sur des animaux immunodéprimés, donc il faudrait qu'elle ait croisé des animaux en mauvaise santé. Dans la Seine il n'y a pas beaucoup de passage. Ce qui est inquiétant c'est que cette maladie se développe chez les orques alors qu'ils ne la contractaient pas il y a encore quelques années.

Est-ce que le fait qu'elle se soit perdue dans la Seine a aggravé son cas ?

Oui, c'est fort probable. L'orque n'est pas fait pour vivre en eau douce donc le développement des mycoses s'est accentué dans l'eau. On ne sait pas si quand elle est entrée dans la Seine elle était déjà en mauvaise santé, même si on la voyait amaigri. Elle était peut-être porteuse asymptomatique ou alors elle l'a rencontrée dans la Seine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Normandie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.