Couches lavables : quand les maternités passent au vert

Immersion au sein de la maternité d'Alençon, dans l'Orne, qui a fait le choix de passer aux couches réutilisables. Un plus au niveau écologique, mais aussi pour la santé des enfants.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À seulement trois jours, Marin a déjà adopté les couches lavables. Aucun produit chimique : tout est réutilisable, sauf un petit voile qu'on jette à la poubelle avec les selles. Dans cette maternité l'Alençon (Orne), on a abandonné les couches jetables depuis quelques jours. La maman de Marin semble plutôt partante. "J'étais réticente au départ, j'avais l'impression que c'était beaucoup de contraintes", confie-t-elle.

7 tonnes de déchets évitées

Une nouvelle formule qui représente un surcoût de 770 euros par mois, pour la livraison, la location et l'entretien de ces couches. En contrepartie, 7 tonnes de déchets seront évitées chaque année. "L'idée est venue d'une maman qui est venue avec ses propres couches, on a trouvé que c'était assez plaisant. C'était notre philosophie dans une démarche de développement durable", explique Véronique Godefroy, sage femme au sein du centre. Cet établissement devrait justement recevoir un nouveau label : le "maternité saine".

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une maternité de Nice (Alpes-Maritimes), un père étreint la main de son bébé, en 2014. (Photo d\'illustration)
Dans une maternité de Nice (Alpes-Maritimes), un père étreint la main de son bébé, en 2014. (Photo d'illustration) (ALBANE NOOR / BSIP/AFP)