Mont-Saint-Michel : la guerre de l'eau

Coup de colère du maire du Mont-Saint-Michel dans la Manche. Il ne veut plus payer l'eau qu'utilisent les touristes pour se nettoyer les pieds après avoir marché dans la baie.

France 2

En arrivant au Mont-Saint-Michel dans la Manche, les 150 000 touristes qui foulent la baie chaque année se lavent les pieds. Pour rejoindre le deuxième site le plus visité de France, les visiteurs traversent à pieds-nus le sable du Mont. Une fois arrivés, le rinçage au robinet public pose un problème : l'eau utilisée est potable. Le maire de la commune, Yann Galton, dénonce une addition salée qui s'élève à 30 000 € par an selon lui. "150 000 traversées, minimum 10 litres d'eau par personne ça fait déjà 1,5 million de litres d'eau", décrypte-t-il.

Utiliser l'eau de la rivière comme solution

Pour faire baisser la facture, il propose une autre solution : utiliser l'eau de la rivière voisine pour la toilette des visiteurs. Des travaux lourds et coûteux qui seraient actuellement en cours d'étude. En attendant, la commune a d'ores et déjà décidé d'abaisser le débit des robinets du Mont-Saint-Michel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme march au Mont-Saint-Michel (Manche), le 7 mai 2018.
Une femme march au Mont-Saint-Michel (Manche), le 7 mai 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)