Normandie : les araignées de mer ravagent les parcs à moules

Publié
Normandie : les araignées de mer ravagent les parcs à moules
Article rédigé par
France 3 Normandie : F. Turpin, A. Danis, B.Odolant - France 3
France Télévisions

Dans la Manche, déjà impactée par le réchauffement climatique, les moules ont de nouveaux prédateurs. Après les goélands, ce sont les araignées de mer. Elles ravagent les parcs par milliers. Une situation très préoccupante pour les professionnels. Reportage à Bricqueville-sur-Mer.

Dans son parc à moules situé à Bricqueville-sur-Mer (Manche), en Normandie, Vincent Onfroy fait face à une situation compliquée : à chaque marée, les moules sont dévorées par des araignées de mer, qui font des ravages en seulement quelques heures. Ces crustacés très voraces sont arrivés par centaines de milliers sur les côtes de la Manche pour se reproduire.

Jusqu’à 20 % de perte pour certains professionnels

"Les araignées ont toujours été là. Elles étaient avant beaucoup plus pêchées. Vu le peu de coût que cela rapporte aux pêcheurs de les pêcher toute l’année, ils se sont désintéressés du produit, du coup on se retrouve avec une masse énorme d’araignées de mer qui n’ont aucun prédateur (…)", explique Vincent Onfroy, mytiliculteur. Pour les professionnels, le phénomène est inquiétant et coûteux. En Normandie, certains mytiliculteurs affirment que les araignées de mer ravagent jusqu’à 20 % de leur production et demandent de pouvoir les éliminer. Pour l’instant, ils pêchent les araignées pour les relâcher plus tard vivantes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.