Cet article date de plus de dix ans.

Neuf départements étaient touchés vendredi par des restrictions d'usage de l'eau

Les limitations les plus sévères ont été imposées dans l'est de la région parisienne et en Poitou-Charentes, a annoncé le ministère de l'Ecologie.La Vendée s'est ajoutée aux huit départements qui étaient déjà concernés, le 22 avril, par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l'eau.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
En France, environ 58% des réservoirs affichent un niveau inférieur à la normale (France 3 RA)

Les limitations les plus sévères ont été imposées dans l'est de la région parisienne et en Poitou-Charentes, a annoncé le ministère de l'Ecologie.

La Vendée s'est ajoutée aux huit départements qui étaient déjà concernés, le 22 avril, par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l'eau.

Les mesures les plus fortes, dites de "crise renforcée", sont prises dans les départements du centre-ouest de la France (Deux-Sèvres, Vienne, Charente et Charente-Maritime) et à l'est de Paris (Seine-et-Marne et Val-de-Marne).

La Nièvre et le Cher sont également concernés par des mesures de niveau inférieur.

Elles supposent des limitations des usages de l'eau égales ou supérieures à 5 jours sur 7, jusqu'à restriction totale sur au moins un bassin versant.

Un "comité sécheresse" a été convoqué pour la mi-mai par la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui se réunira ensuite toutes les six semaines, pour éventuellement préparer une situation de sécheresse à l'été.

Toute l'Europe du nord est touchée par une sécheresse inhabituelle au printemps.

En France, environ 58% des réservoirs affichent un niveau inférieur à la normale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.