Cet article date de plus de dix ans.

Liliane Bettencourt a porté plainte mercredi pour "violences morales" contre sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt

Elle l'a fait après une troisième demande de mise sous tutelle de la milliardaire, a-t-on appris auprès d'un de ses avocats.Cette plainte, qui vise le chef de "violences morales", a été déposée auprès du parquet de Nanterre, a précisé à l'AFP cet avocat, Me Pascal Wilhelm.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Liliane Bettencourt, le 25 avril 2005 (AFP - PATRICK KOVARIK)

Elle l'a fait après une troisième demande de mise sous tutelle de la milliardaire, a-t-on appris auprès d'un de ses avocats.

Cette plainte, qui vise le chef de "violences morales", a été déposée auprès du parquet de Nanterre, a précisé à l'AFP cet avocat, Me Pascal Wilhelm.

Selon lui, la "violence morale est une forme de délit très récente qui s'assimile aux violences physiques".

La fille unique de l'héritière de L'Oréal a saisi début octobre le juge des tutelles de Courbevoie pour obtenir la mise sous protection de sa mère. Deux précédentes demandes ont déjà été repoussées en raison de l'absence d'expertise médicale.

"Etre l'objet dans un temps très court, trois fois, de demandes de mise sous tutelle, c'est à-dire de se faire retirer sa capacité juridique, c'est quelque chose qu'on ne peut pas accepter quand on a transféré (...) près de 16 milliards d'euros à sa fille", avait expliqué le 16 octobre Me Wilhelm.

Me Olivier Metzner, avocat de Françoise Meyers-Bettencourt, a qualifié cette plainte de "gadget de communication". "Ce qui est amusant, c'est que le chef de violences morales concerne selon les textes une personne vulnérable, ils se tirent une balle dans le pied", a-t-il ajouté à l'AFP.

Procédures à répétition de la fille contre la mère
La fille de Liliane Bettencourt accuse l'artiste François-Marie Banier d'avoir spolié sa mère d'une partie de sa fortune.

En juillet, après le classement sans suite d'une enquête pour abus de faiblesse par le parquet, Françoise Meyers-Bettencourt a fait citer le photographe devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

Début octobre, elle a saisi le juge des tutelles de Courbevoie pour obtenir la mise sous protection de sa mère. Deux précédentes demandes ont déjà été repoussées en raison de l'absence d'expertise médicale.*

Geste envers l'un de ses petits-fils
Pascal Wilhem a proposé dans un courrier adressé aux conseils de sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt, qu'un de ses petits-fils ait plus de pouvoir au sein de L'Oréal, a-t-on appris mercredi auprès de l'entourage de la milliardaire.

L'avocat a écrit aux conseils de la fille unique de Mme Bettencourt pour lui demander de céder une partie de ses actions L'Oréal à un des petits-fils de la milliardaire, Jean-Victor Meyers, âgé de 24 ans, selon l'entourage, confirmant une information de Paris Match.

Au conseil d'administration de L'Oréal siègent trois membres de la famille Bettencourt, première actionnaire du groupe: Liliane, présente depuis 1995, sa fille Françoise (depuis 1997), et le mari de cette dernière, Jean-Pierre Meyer (depuis 1987), également vice-président du conseil.

"Mme Bettencourt veut une solution qui assure la pérennité de L'Oréal et la place de la famille au sein de l'entreprise", explique Me Whihelm, cité par Paris Match.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.