Les taxis ne lâchent rien contre Uberpop

A Marseille et Nantes, où le service Uberpop est installé depuis lundi, les taxis multiplient les actions pour manifester leur colère. Ils ne veulent pas d'Uberpop.

France 2

Depuis hier, Uberpop, ce service qui permet à des particuliers de transporter des clients, est installé à Marseille et Nantes. Ce mardi 9 juin, la colère des chauffeurs de taxis est toujours aussi intense. Ils veulent que les préfets confirment l'interdiction du service par un arrêté. Et ils sont prêts à tout pour qu'Uberpop cesse ses activités. Les chauffeurs de taxi estiment qu'il s'agit d'une concurrence déloyale.

Violences, opération escargot...

A Marseille, des taxis ont attiré une voiture Uberpop en se faisant passer pour des clients. Sur des images amateur, on les voit dégonfler les pneus, menacer le chauffeur et même écraser un oeuf sur sa tête. "La violence ne résout rien mais certains sont un peu excédés", lâche à France 2 un taxi. A Nantes, ils ont mené une opération escargot sur le périphérique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un taxi manifeste contre UberPop, le 10 février 2015, à Bordeaux (Gironde).
Un taxi manifeste contre UberPop, le 10 février 2015, à Bordeaux (Gironde). (CITIZENSIDE / MARTIN COPPARD / AFP)