Les syndicats représentatifs du personnel de bord Air France appellent à la grève fin octobre sur l'ensemble du réseau.

Les syndicats Unsa-PNC, SNPNC-FO et Unac, qui représentent environ 75% des hôtesses et stewards d'Air France, appellent à la grève pendant cinq jours, du 29 octobre au 2 novembre.

(PATRICK BERNARD / AFP)

Les syndicats Unsa-PNC, SNPNC-FO et Unac, qui représentent environ 75% des hôtesses et stewards d'Air France, appellent à la grève pendant cinq jours, du 29 octobre au 2 novembre.

Tous dénoncent d'une même voix des conditions de travail "dégradées", et reprochent à la direction d'Air France de prendre des décisions "de façon unilatérale". "Les hôtesses et stewards n'en peuvent plus depuis longtemps", a déclaré à Reuters Philippe Sportes, secrétaire de section à l'UNSA-PNC. "La direction est en train de démanteler notre profession".

Quelles sont les demandes des syndicats ? Entre autres, l'arrêt des réductions d'effectifs sur les longs courriers et la renégociation des "protocoles de service" qui déterminent leurs conditions de travail. Les trois principaux syndicats dénoncent par ailleurs un projet de notation des personnels navigants par les chefs de cabine, à l'étude selon eux au niveau de la direction.

Air France a confirmé aujourd'hui le dépôt d'un préavis de grève par certaines organisations syndicales. "A aucun moment Air France n'a rompu le dialogue social", a expliqué une responsable de la communication. "Des négociations sont en cours conformément au calendrier arrêté", a-t-elle ajouté. Pour cette grève, les syndicats s'attendent à une "très forte mobilisation".