Les gardiens de HLM peuvent maintenant être armés de bâtons

Ils peuvent également être munis d'aérosols incapacitants ou lacrymogènes.

Le tonfa est une arme de 6ème catégorie qui se compose d\'une matraque. Son port est interdit sans autorisation administrative et son transport est réglementé.
Le tonfa est une arme de 6ème catégorie qui se compose d'une matraque. Son port est interdit sans autorisation administrative et son transport est réglementé. (PHOTOOBJECTS.NET / JUPITERIMAGES / AFP)

Bâtons de défense de type "tonfa", aérosols incapacitants ou lacrymogènes. Ce sont les nouveaux équipements dont peuvent être désormais munis les gardiens d'immeubles HLM, selon un décret du ministère de l'Intérieur publié vendredi au Journal officiel.

"Je pense que cette décision est négative car elle va faire apparaître les gardiens comme 'armés' auprès des jeunes malveillants. Cela va faire plus monter les tensions que pacifier les situations", a déclaré Marie-Noëlle Lienemann, vice-présidente de l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe les organismes HLM. "Il n'y a aucune concertation avec le mouvement HLM", a déplore Thierry Bert, délégué général de l'USH.

Formation avec "modules théorique et pratique"

Le gardien d'immeuble HLM devra faire l'objet d'une formation spécifique comprenant "un module théorique sur l'environnement juridique du port d'arme" et "un module pratique", qui sera "sanctionnée par un certificat individuel de réussite". Cette formation est un "préalable" à une "demande d'autorisation de port d'arme individuel", qui doit être faite au préfet.

Les armes devront être entreposées dans un local non accessible au public et sécurisé. Le gardien "ne les porte que le temps strictement nécessaire à l'exercice de sa mission".

Utilisée par les policiers ou les agents de sécurité du métro, le "tonfa" est une arme de 6ème catégorie.