Les collectivités locales au régime sec

France 2 revient sur la baisse de la dotation de l’État aux communes : moins 2,1 milliards d'euros au total.

FRANCE 2

L’État soumet les collectivités locales à un régime minceur strict. En 2015, la baisse de la dotation aux communes est de 2,1 milliards d'euros. Une cinquantaine de municipalités ne vont plus rien recevoir.

C'est le cas de Roissy-en-France, dans le Val-d'Oise. La présence sur son territoire du plus grand aéroport français lui assure de grosses rentrées d'impôts locaux. De ce fait, l’État considère la commune comme assez riche pour ne plus lui accorder la moindre dotation. L'an dernier, elle recevait encore 145 000 euros. La mairie va donc devoir faire des économies sur tout. Le maire UMP André Toulouse confie à France 2 que cela aura des répercussions sur "les services que [nous] devrions améliorer. Nous ne pourrons plus recruter".

Des projets remis en cause

Dans d'autres villes, comme Toulouse, la baisse est brutale : moins 11,9 millions d'euros au total. Des projets vont être remis en cause. Bercy relativise : en moyenne, cette baisse ne représente qu'une diminution de 2% du budget des communes.

Le JT
Les autres sujets du JT