Cet article date de plus de douze ans.

Les 7 syndicats d'hôtesses et de stewards d'Air France ont déposé lundi un préavis de grève du 29 juillet au 1er août

Ils entendent réclamer l'ouverture de négociations sur l'organisation du travail, tant en province que dans les moyen et long courriers.Les syndicats CGT-CFDT-CFTC-Unac-SNPNC-Sud et Unsa se disent opposés à une nouvelle organisation du travail dans les futures bases en province.
Article rédigé par France2.fr avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le SNPL a déposé un préavis de grève du 5 au 8 août dans l'ensemble des compagnies françaises (AFP/Air France)

Ils entendent réclamer l'ouverture de négociations sur l'organisation du travail, tant en province que dans les moyen et long courriers.

Les syndicats CGT-CFDT-CFTC-Unac-SNPNC-Sud et Unsa se disent opposés à une nouvelle organisation du travail dans les futures bases en province.

Ils s'opposent également à la suppression d'un navigant à bord des Airbus A319 et à l'absence de consultation sur le service à bord des longs courriers.

"Il y a une totale unanimité syndicale contre le projet 'bases province' de la direction, mais aussi face à un défaut de dialogue social et un mépris de la part de la direction", a déclaré à l'AFP Philippe Sportes, responsable Unsa.

Les pilotes partagés sur le projet "bases province"
Deux syndicats minoritaires de pilotes - Spaf et Alter - ont également déposé un préavis pour quatre jours aux mêmes dates que le personnel navigant commercial (hôtesses et stewards), également pour s'opposer aux conditions de travail proposées dans les futures bases en province.

Le principal syndicat de pilotes - le SNPL - a lui donné son aval à ce projet, après avoir consulté ses adhérents qui ont approuvé à 54% les nouvelles conditions de travail et de rémunération pour le personnel qui sera basé en province à l'avenir.

La semaine dernière, les trois principaux syndicats d'hôtesses et de stewards (Unsa, Unac et SNPNC) avaient décidé, à l'issue de plusieurs mois de négociations, de ne pas signer le projet d'accord sur une nouvelle organisation du travail dans les futures bases en province.

La direction, qui a pour projet de créer sa première base en province à Marseille cet automne, avait néanmoins annoncé qu'elle ferait appel à des volontaires.

Autre préavis de grève du 5 au 8 août
De son côté, le SNPL a déposé un préavis de grève du 5 au 8 août dans l'ensemble des compagnies françaises pour réclamer la rédaction de décrets permettant la mise en oeuvre d'une réforme de la caisse de retraite complémentaire des personnels navigants.

Hôtesses et stewards d'une part et pilotes s'affrontent sur les dispositions à prendre pour assurer l'avenir de cette caisse complémentaire (CRPN), qui est en déficit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.