Cet article date de plus de neuf ans.

Le tribunal de Nanterre enquête sur des soupçons d'espionnage industriel au préjudice de Turbomeca, filiale de Safran

C'est ce qu'a annoncé samedi une source proche du dossier, confirmant une information du Monde.Selon le journal, les systèmes informatiques de la filiale du groupe de défense et d'aéronautique auraient été la cible de cyber-attaques de janvier à septembre 2010 et des données concernant les systèmes d'hélices d'hélicoptères ont été pillées.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Hélicoptère militaire. (AFP/MASSOUD HOSSAINI)

C'est ce qu'a annoncé samedi une source proche du dossier, confirmant une information du Monde.

Selon le journal, les systèmes informatiques de la filiale du groupe de défense et d'aéronautique auraient été la cible de cyber-attaques de janvier à septembre 2010 et des données concernant les systèmes d'hélices d'hélicoptères ont été pillées.

Cette information a été ouverte à l'automne et l'enquête a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (le contre-espionnage).

D'après Le Monde, les enquêteurs ont procédé à une dizaine de placements en garde à vue dans le cadre de cette enquête, dont des salariés de Turbomeca qui fabrique des composants de moteurs d'hélicoptères.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.