Cet article date de plus d'onze ans.

Le petit Nicodème retrouvé mort lundi dans une fosse septique à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine) est décédé accidentellement

C'est ce qu'a annoncé mardi à Saint-Malo le procureur de la République, Alexandre de Bosschère.L'enfant de 22 mois avait disparu samedi vers 17h alors qu'il jouait au ballon dans le jardin de la maison de vacances de ses grands-parents à Pleurtuit, non loin de la Rance, où il séjournait avec ses parents et ses trois frères et soeurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Photo de Nicodème transmise par la famille à la gendarmerie le 4 juillet 2010 (AFP)

C'est ce qu'a annoncé mardi à Saint-Malo le procureur de la République, Alexandre de Bosschère.

L'enfant de 22 mois avait disparu samedi vers 17h alors qu'il jouait au ballon dans le jardin de la maison de vacances de ses grands-parents à Pleurtuit, non loin de la Rance, où il séjournait avec ses parents et ses trois frères et soeurs.

"L'hypothèse que retient le parquet, de loin la plus crédible, c'est l'hypothèse d'un accident tragique", a déclaré le magistrat lors d'une conférence de presse, laissant cependant dans le flou les circonstances de cet accident.

L'autopsie pratiquée lundi après-midi a confirmé le décès par noyade de l'enfant dans la fosse septique située derrière la maison de ses grands-parents. Le garçonnet est mort rapidement après sa disparition.

"Aucun élément ne permet en l'état de soupçonner un quelconque acte de malveillance", qu'il s'agisse d'un tiers ou d'un membre de la famille. Personne n'est intervenu "pour donner la mort volontairement à cet enfant", a affirmé le procureur.

Le mystère demeure
Trois jours après la disparition du petit garçon, le scenario du drame reste inconnu. La fosse dans laquelle est tombé l'enfant était en effet fermée par une dalle de béton d'environ 15 kilos, impossible à déplacer par un enfant de cet âge, a admis M. de Bosschère.

L'enfant a été retrouvé dans un endroit qui avait en effet été fouillé à plusieurs reprises. Par ailleurs, la plaque de béton, sous laquelle se trouve une buse d'accès circulaire, a "été déplacée et a été remise en place" avant le début des recherches, a déclaré le procureur.

Quand les recherches ont débuté, le samedi soir, la plaque était en place. "Je ne peux pas vous donner d'indications sur la personne qui aurait effectué ce geste malheureux", a déclaré le magistrat.

M. de Bosschère a affirmé que l'hypothèse d'un jeu ayant mal tourné "n'est pas à exclure". Pas plus qu'une "négligence". Quatre enfants, les trois frères aînés de Nicodème, âgés de 5, 7 et 9 ans, ainsi qu'une cousine, se trouvaient au domicile des grands-parents au moment de la disparition de l'enfant.

"L'enquête a pour objet de plus en plus de comprendre et de moins en moins de mettre en cause", a souligné le magistrat qui a évoqué "une famille digne, qui a parfaitement collaboré avec la justice".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.