Moins de morts sur les routes en novembre

Les chiffres sont en baisse pour le cinquième mois consécutif, annonce la sécurité routière mercredi. 

Accident mortel sur l\'autoroute A25, à hauteur d\'Erquinghem-Lys (Nord), le 23 novembre 2011.
Accident mortel sur l'autoroute A25, à hauteur d'Erquinghem-Lys (Nord), le 23 novembre 2011. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Quarante-sept morts de moins. Le nombre de personnes tuées sur les routes françaises en novembre a baissé de 13,9 % par rapport à la même période en 2010, passant de 339 à 292 morts, annonce mercredi 7 décembre la Sécurité routière.

La mortalité sur les routes recule pour le cinquième mois consécutif. En octobre, le nombre de victimes avait diminué de 6,4 %, alors que les chiffres pour le début de l'année 2011 étaient mauvais. "L'amélioration des comportements observée depuis le mois de juin a permis de sauver 59 vies" depuis janvier "par rapport aux 11 premiers mois de l'année 2010". Sur l'ensemble de 2011, la baisse de la mortalité est de 1,6 %, toujours selon la Sécurité routière.

Une publication dans un contexte d'annonces

La publication de ces chiffres intervient  six jours après l'entrée en vigueur d'une disposition qui oblige les bars et les discothèques à proposer à leurs clients des éthylotests. La baisse de la mortalité est aussi annoncée huit jours après un discours du chef de l'Etat sur le sujet. Le 30 novembre, Nicolas Sarkozy avait annoncé un "nouvel élan pour la sécurité routière"

Ce jour-là, le président de la République avait aussi détaillé un ambitieux train de mesures : davantage de radars fixes et mobiles, des éthylotests bientôt obligatoires dans chaque voiture, des limitateurs automatiques de vitesse... Elles devraient permettre de changer radicalement la conduite en France. Se prononçant pour "la création d'une journée nationale pour les victimes de la route", il avait par ailleurs réaffirmé l'objectif d'une réduction du nombre de personnes tuées sur les routes à 3 000 par an d'ici à 2012, contre 8 000 morts dénombrés il y a dix ans.