Cet article date de plus de dix ans.

Le corps d'une femme de 51 ans, disparue depuis dix jours en Seine-et-Marne, a été retrouvé mardi soir

La dépouille a été découverte dans une voiture immergée dans la Seine, à Noyen-sur-Seine (Seine-et-Marne), a annoncé la gendarmerie qui privilégie la thèse de l'accident.Anita Ysebaert a disparu dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 après une soirée en famille à Noyen-sur-Seine, sur le trajet de son domicile à Mouy-sur-Seine (Seine-et-Marne).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les gendarmes sillonnent la Seine, à la recherche de la voiture d'Anita Ysebaert, disparue en Seine-et-Marne (AFP/MARTIN BUREAU)

La dépouille a été découverte dans une voiture immergée dans la Seine, à Noyen-sur-Seine (Seine-et-Marne), a annoncé la gendarmerie qui privilégie la thèse de l'accident.

Anita Ysebaert a disparu dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 après une soirée en famille à Noyen-sur-Seine, sur le trajet de son domicile à Mouy-sur-Seine (Seine-et-Marne).

"Il faut attendre les prélèvements ADN mais un sac et ses papiers d'identité ont été retrouvés dans la voiture, il y a donc une très forte probabilité que c'est elle", a précisé le colonel de gendarmerie, à la t^te des recherches. Une "autopsie du corps sera pratiquée mercredi à Evry" (Essonne), a-t-il indiqué.

Selon lui, la voiture, une Peugeot 306 gris foncé, est "quasi intacte", "il n'y a pas de traces d'impact (et) il n'y a pas d'éléments sur la berge" de ce bras de la Seine à Noyen-sur-Seine.

"Il y a des chemins plus rapides et plus directs" pour rentrer à son domicile, mais "elle a peut-être tenté ce chemin, s'est peut-être égarée et est tombée dans l'eau", a expliqué le gendarme.

En fin de journée mardi, des plongeurs avaient d'abord retrouvé la voiture d'Anita Ysebaert immergée dans une eau sombre et opaque près de l'écluse du Vezoult. La voiture a ensuite été sortie de l'eau et le corps de sa conductrice a été découvert à l'intérieur du véhicule.

Depuis samedi, la famille d'Anita Ysebaert s'est mobilisée aux côtés des gendarmes en organisant, via le réseau social Facebook, des battues avec une vingtaine de bénévoles dans les bois alentour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.