Cet article date de plus d'onze ans.

Lancement de la grande mosquée de Marseille

Le chantier de la mosquée de Marseille qui devrait voir le jour en novembre 2011 a été officiellement donné vendredi
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille. (© France 2)
Le chantier de la mosquée de Marseille qui devrait voir le jour en novembre 2011 a été officiellement donné vendrediLe chantier de la mosquée de Marseille qui devrait voir le jour en novembre 2011 a été officiellement donné vendredi

"C'est le dernier acte d'une grande histoire", a déclaré vendredi le maire UMP, Jean-Claude Gaudin, lors de la remise symbolique du permis de construire aux représentants de la communauté musulmane.

La grande mosquée s'élèvera dans les quartiers nord de la ville.

Marseille compte aujourd'hui 63 lieux de culte musulman, la grande majorité étant de petites salles de prières créées ces vingt dernières années en rez-de-chaussée d'HLM ou dans d'anciens commerces. Le projet de grande mosquée prévoit pour sa part 3.000 m2 d'espaces de prière pouvant accueillir 7.000 fidèles, mais aussi une école théologique, une bibliothèque, une librairie, un amphithéâtre et un restaurant.

Début des travaux en avril 2010


La municipalité a fourni le terrain de 8.600 m2, sur le site des anciens abattoirs de la ville, dans le 15e arrondissement. Le financement, estimé à 22 millions d'euros, n'est pas encore bouclé. "Il appartient à la communauté musulmane de le réaliser. La ville a fait ce qu'elle devait, mais elle ne peut pas donner d'argent en raison de la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat", a rappelé Jean-Claude Gaudin.

Les financements devront passer par la Caisse des dépôts et consignations pour garantir la "transparence des dons" et ne "pas permettre à certains pays (étrangers) de donner trop", a-t-il dit. "Nous avons désormais atteint un point de non-retour", s'est réjoui le président de l'association "La mosquée de Marseille", Nourredine Cheikh. "A nous, maintenant, de construire un monument qui puisse être la fierté de tous les Marseillais", a-t-il conclu.

L'extrême droite qui dénonce ce projet depuis son lancement, a déposé plusieurs recours devant les tribunaux pour s'opposer à ce qu'elle appelle la "cathédrale-mosquée", en raison de la taille du monument.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.