La tour Eiffel en proie aux vols

Les pickpockets et les vendeurs à la sauvette sévissent aux abords du monument parisien. Reportage de France 2.

France 2

Vendredi 22 mai, les salariés de la "Grande Dame" se sont mis en grève pour protester contre la hausse des violences à la tour Eiffel. Le symbole de Paris visité par plus de sept millions de touristes présente une face sombre. Vols à la tire, arnaques, ventes illégales et de nombreuses victimes de pickpockets sont dénombrés tous les jours. Le tout se passe à quelques mètres des policiers. Les escroqueries ne s'arrêtent jamais même à la nuit tombée.  C'est l'argent des touristes qui attirent voleurs et fraudeurs comme les vendeurs de la tour Eiffel miniatures.

Des retours permanents

La course-poursuite est permanente entre les escrocs et les policiers : "On les emmène au commissariat, toutes les vérifications d'usage sont faites et ensuite ces gens-là sont reconvoqués auprès de la justice. En attendant, on les relâche et ils reviennent sous la tour Eiffel", confie Luc Poignant de l'unité SGP Police. Les délinquants sévissent jusque dans les étages et n'hésitent pas à devenir violents lorsqu'ils sont repérés.  
Les autorités rappellent qu'au pied de la tour Eiffel, le dispositif de sécurité a déjà été renforcé et que les vols ont baissé de 23% depuis le début de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Tour Eiffel illuminée, le 29 mars 2014, à Paris. 
La Tour Eiffel illuminée, le 29 mars 2014, à Paris.  (MANUEL COHEN / AFP)