La tour Eiffel fermée à cause des pickpockets

Les employés du célèbre monument parisien ont exercé leur droit de retrait. Ils demandent des renforts face aux pickpockets. Le point avec France 3.

FRANCE 3

C'est du jamais vu. Ce vendredi 22 mai, la tour Eiffel est restée fermée une large partie de la journée. Les employés se sont mis en grève, excédés par la recrudescence de pickpockets ces derniers mois. Ils réclament des mesures de sécurité plus poussées.

Les touristes étaient très déçus de voir la Dame de ferme, qui attire sept millions de visiteurs chaque année, inaccessible vendredi. "On est déçu, mais le gouvernement doit faire quelque chose pour leur combat", a confié une touriste étrangère à la caméra de France 3.

Des employés menacés

Les pickpockets sont particulièrement actifs sur la tour Eiffel. Les salariés font même l'objet de menaces. "Je vous attends sur le parvis", a déjà entendu Valérie après avoir refoulé trois pickpockets. "Quand j'ai fini mon service, j'ai attendu plus d'une heure avant de les voir partir", se souvient-elle.

En fin d'après-midi, la tour Eiffel a rouvert. Les salariés et la direction ont trouvé un accord : des renforts de sécurité pour renforcer les effectifs le week-end de la Pentecôte. De nouvelles négociations sont prévues lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires français patrouillant devant la tour Eiffel, à Paris, le 8 janvier 2015.
Des militaires français patrouillant devant la tour Eiffel, à Paris, le 8 janvier 2015. (JOEL SAGET / AFP)