La surveillance du moustique tigre relancée en France

Dix-sept départements, essentiellement du sud de la France, sont concernés par ce dispositif de lutte contre l'"Aedes albopictus".

La surveillance du moustique tigre a été relancée, le 1er mai 2013, dans 17 départements français. 
La surveillance du moustique tigre a été relancée, le 1er mai 2013, dans 17 départements français.  (EID MEDITERANNEE / AFP)

L'été approche, gare au moustique tigre ! La surveillance estivale de l'Aedes albopictus a débuté mercredi 1er mai dans 17 départements français, soit huit de plus qu'en 2012, précise la Direction générale de la santé (DGS) dans un communiqué. Il s'agit des Alpes-Maritimes, de la Haute-Corse, de la Corse du Sud, du Var, des Alpes-de-Haute-Provence, des Bouches-du-Rhône, du Gard, de l'Hérault, du Vaucluse, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées orientales, de l'Aude, de la Haute-Garonne, de la Drôme, de l'Ardèche, de l'Isère et du Rhône.

Ce dispositif de lutte, mis en place en 2006, inclut une surveillance des populations de moustiques et des cas humains, ainsi qu'une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où la présence du moustique est avérée.

L'espèce, originaire d'Asie, peut transmettre des maladies telles que la dengue et le chikungunya. Elle s'est implantée depuis de nombreuses années dans certains départements d'Outre-mer et est apparue en métropole en 2004. Outre les départements placés sous surveillance, elle a été détectée de manière ponctuelle en Gironde, Pyrénées-Atlantique, Aveyron, Saône-et-Loire, Ain, Savoie et Haute-Savoie.