Cet article date de plus de neuf ans.

La SNCF pourrait équiper ses câbles en cuivre d'alarmes antivol

Une entreprise a créé un système pour éviter que ces câbles ne soient volés pour être revendus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des employés de la SNCF travaillent sur des rails de TGV le 26 avril 2011, après un vol de câbles en cuivre dans la nuit.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Trente cinq millions d'euros de perte. Près de 6 000 heures de retard accumulé dans la circulation des trains en 2011. Les vols de câbles en cuivre constituent un gouffre financier et une interminable galère pour Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF. Pour contrer ce fléau, une société a mis au point un système d'alarme spécialement adapté à ces câbles tant convoités, a révélé RTL vendredi 24 février.  

Selon la radio, il est question "d'équiper les lignes de ce système antivol qui détecte en temps réel les coupures de câbles. Les gendarmes et les équipes de réparation pourront intervenir immédiatement." Le principe est simple : dès qu'un coup de cisaille est donné, une alarme se déclenche. Ce dispositif, "de la taille d'une demi-brique de lait", s'installe sur les câbles en cuivre tous les 14 km. Les boîtiers seraient en train d'être testés par la SNCF, selon RTL, qui évoque des discussions entre la société productrice de ce système et RFF, pour une possible application d'ici à la fin de l'année. 

Actuellement, 2 300 agents de la Surveillance générale, la police de la SCNF, assurent la surveillance des 30 000 km de voies sur le territoire. Un doublement des heures de survol des voies en hélicoptère par la gendarmerie est également prévu, passant de 100 à 200 heures, note le site spécialisé Batiactu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.