La mosquée de Drancy a fermé ses portes "jusqu'à nouvel ordre" à la suite d'une agression, a-t-on appris mardi

C'est ce qu'a annoncé mardi un conseiller de l'imam Hassan Chalghoumi -qui se dit favorable à l'interdiction de la burqa.Selon ce conseiller, la fermeture fait suite à l'"agression" lundi soir du muezzin Hadj Mostapha par des membres du collectif pro-palestinien Cheikh Yacine, qui mène une fronde contre Chalghoumi, qualifié d'"imam des sionistes".

La mosquée de Drancy
La mosquée de Drancy (France 3 PIC)

C'est ce qu'a annoncé mardi un conseiller de l'imam Hassan Chalghoumi -qui se dit favorable à l'interdiction de la burqa.

Selon ce conseiller, la fermeture fait suite à l'"agression" lundi soir du muezzin Hadj Mostapha par des membres du collectif pro-palestinien Cheikh Yacine, qui mène une fronde contre Chalghoumi, qualifié d'"imam des sionistes".

La mairie de Drancy, qui loue la salle polyvalente servant de lieu de culte à l'association culturelle al-Nour (Lumière) dirigée par Hassan Chalghoumi, n'a pas confirmé la décision.

Le muezzin Hadj Mostapha a perdu connaissance et a été évacué par le Samu, a assuré mardi le conseiller Farid Hannache, ajoutant que l'agression s'était produite en présence de quelques fidèles. Selon sa version, le muezzin a été agressé parce qu'il voulait empêcher les membres du Collectif de débrancher des caméras qui retransmettent la prière dans la salle réservée aux femmes.

Un témoin qui se trouvait à l'extérieur de la mosquée a évoqué auprès de l'AFP "quelques bousculades lors de la prière du soir". "Comme d'habitude, il y a eu des oppositions verbales, mais pas de bagarre. La police, sur place, n'est pas intervenue. Il y aurait eu un malaise à l'intérieur de la mosquée qui a nécessité une intervention des pompiers", a-t-il rapporté.

Depuis fin janvier, la mosquée de Drancy est en proie à de vives tensions entre une partie des fidèles et l'imam Hassan, connu pour ses bonnes relations avec la communauté juive et qui s'est prononcé en faveur d'une loi interdisant le voile intégral.