La marée du siècle attire les curieux du monde entier

De la frontière espagnole à la frontière belge, des milliers de gens sont venus assister au spectacle d'une marée record ce samedi 21 mars.

Le Mont-Saint-Michel entouré par les eaux, un spectacle assez rare pour être remarqué. La grande marée de coefficient 119 a secoué les eaux sur tout le flanc nord et ouest du pays ce samedi 21 mars.
Venant de toute la France, les touristes étaient nombreux, à investir ce site idéal pour admirer la grande marée. Les commerçants de la zone pouvaient se frotter les mains. Ce samedi 21 mars, ils étaient plus de 30.000 à converger vers le site pour immortaliser la première marée du siècle.

Une pêche fructueuse

Une fois que la mer s'est reculée, elle laisse place à des plages totalement découvertes. Sur la plage du Croisic, certains espèrent la pêche du siècle. "On gratte, on trouve, il parait que les moules sont pas grosses mais tant pis on fera avec", explique une femme. La prochaine marée du siècle aura lieu dans dix-huit ans, le 3 mars 2033 précisément.

Mais ce spectacle naturel peut aussi être très dangereux : deux personnes sont décédées aujourd'hui à cause de la force du courant, en Bretagne et en Gironde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des surfers profitent d\'une vague créée par la grande marée à Pontaubault (Manche). Le mascaret se produit quand la marée est assez puissante pour s\'engouffrer dans l\'embouchure d\'une rivière. 
Des surfers profitent d'une vague créée par la grande marée à Pontaubault (Manche). Le mascaret se produit quand la marée est assez puissante pour s'engouffrer dans l'embouchure d'une rivière.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)