Cet article date de plus de dix ans.

L'UMP et le FN se disputent la commémoration de la naissance de Jeanne d'Arc

Nicolas Sarkozy doit se rendre ce vendredi dans les Vosges pour le 600e anniversaire de la naissance de la pucelle de Domrémy. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La statue de Jeanne d'Arc, à Paris, dans le 1er arrondissement.  (JOEL SAGET / AFP)

A 160 jours de l'élection présidentielle, la commémoration du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc s'inscrit dans la campagne. Nicolas Sarkozy doit se rendre dans les Vosges et la Meuse dans la journée pour rendre hommage à la pucelle de Domrémy. Le FN crie à la récupération. 

• Le Président  veut flatter l'électorat le plus conservateur

L'analyste Gaël Sliman, de l'Institut de sondage BVA, voit dans son pèlerinage de vendredi à Domrémy-la-Pucelle (Vosges) et Vaucouleurs (Meuse) une manière de s'inscrire dans la tradition de Charles de Gaulle, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac. Lors de son discours, le Nicolas Sarkozy a déclaré, parlant de "Jeanne" comme d'une proche amie, "n'appartenait à aucun parti, aucune faction, aucun clan".

France 2

Tous les anciens chefs d'Etat ont eux aussi sacrifié au culte de la jeune paysanne analphabète, née le 6 janvier 1412 à Domrémy, qui lança de Vaucouleurs en 1429 sa croisade pour "bouter les Anglais" hors du royaume de France et contribua à changer le cours de la guerre de Cent Ans.

Entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkzoy avait déjà lancé à Rouen : "Jeanne, c'est la France". Et il s'était demandé comment la droite républicaine et le centre avaient pu laisser l'extrême droite la "confisquer"

Pour Gaël Sliman, cette volonté de s'imprégner de la "France éternelle" s'inscrit dans une "quête de représidentialisation et de tout ce qui peut faire oublier le président bling-bling et la rupture sarkozienne des débuts". Après quatre ans de crise économique et financière, Nicolas Sarkozy pourrait en outre célébrer, à travers Jeanne d'Arc, "la France qui résiste", estime Guillaume Peltier, conseiller opinion de l'UMP, le parti présidentiel.

• Le FN crie à la "récupération" et "l'imposture"

La présidente et candidate du FN à la présidentielle, Marine Le Pen, et son père, Jean-Marie, fondateur du parti d'extrême droite, célébreront pour leur part samedi en Jeanne d'Arc un "symbole de la patrie française" devant sa statue, place des Pyramides, à Paris.

C'est aussi là que le FN organise, chaque 1er mai depuis vingt ans, une cérémonie à la mémoire de celle qui a péri sur le bûcher à Rouen, en 1431. "Jeanne d'Arc appartient à tous les Français. Mais je vois bien que Nicolas Sarkozy court après moi, a déclaré Marine Le Pen sur France 2. Mais qu'il sache que j'ai des convictions plus fortes, et j'ai un cœur plus pur et des jambes plus longues", a-t-elle ajouté.

France 2

• La gauche regrette que le monopole de Jeanne d'Arc soit laissé à droite

 A la fin du XIXe siècle, l'historien Jules Michelet avait fait de Jeanne d'Arc, "brûlée par le fanatisme religieux", une "héroïne républicaine" et une "sainte laïque", rappelle Alexis Corbière, proche du candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon. Et Jean Jaurès, figure du socialisme français, l'a célèbrée dans son discours "internationalisme et patriotisme".

François Mitterrand a participé deux fois aux fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans en 1982 et 1989. "C'est ici que la France a pris, voici plus de cinq siècles, le grand tournant de son histoire à l'appel si fort, si clair de Jeanne d'Arc, enfant de notre peuple", avait affirmé le président socialiste le 8 mai 1982.

• Eva Joly se sent plus proche des résistantes de la seconde guerre mondiale

La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle a quant à elle qualifié Jeanne d'Arc de "symbole ultranationnaliste qui ne fait pas sens", vendredi 6 janvier. Invitée de l'émission "Les 4 vérités" sur France 2, elle a déclaré se sentir "plus proche des femmes résistantes de la seconde guerre mondiale" :

FTVi / FRANCE 2


 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.