L'accord PS-Verts victime d'un nouveau "bug d'écriture"

Le droit de vote des étrangers aux élections locales figure dans l'accord mis en ligne sur le site des écologistes, mais pas sur la version publiée par le Parti socialiste.

Un électeur vote aux élections municipales à Caen (Calvados), le 16 mars 2008.
Un électeur vote aux élections municipales à Caen (Calvados), le 16 mars 2008. (MYCHELE DANIAU / AFP PHOTO)

Après le MOX et le droit de veto à l'ONU, je demande le droit de vote des étrangers aux élections locales. Cette proposition, soutenue par Europe Ecologie-Les Verts (EELV) comme par le Parti socialiste, devait figurer dans l'accord programmatique et électoral conclu fin novembre par les deux partis.

Pourtant, comme le relève Libération, le texte publié sur internet par EELV (PDF) n'est pas exactement le même que celui mis en ligne par le PS : la proposition figure bien sur le premier, mais pas sur le second.

L'UMP a saisi la balle au bond : dans un communiqué envoyé lundi 5 décembre, sa déléguée générale, Valérie Rosso-Debord, dénonce une "nouvelle ambiguïté". "Le PS et les Verts ne peuvent plus continuer à mener les Français en barque (…). Les Français méritent qu'on leur parle clairement !"

"Aucun désaccord politique sur ce point"

Contacté par FTVi, l'écologiste Denis Baupin, négociateur pour EELV sur l'accord programmatique avec le PS, évoque "un bug d'écriture au moment de la finalisation du texte". "Ne cherchez aucun désaccord politique sur ce point : la proposition est défendue dans le projet d'EELV comme dans celui du PS." 

Sur Twitter, le responsable web du PS indiquait lundi après-midi que "l'oubli" était "en cours de correction". Et en début de soirée, un nouveau texte comportant bien la phrase en question était mis en ligne sur le site internet du PS