Plus de 50 jihadistes français sont morts en Syrie depuis le début de l'année

Cela représente autant de morts que pour toute l'année 2014, précise "Le Monde", qui publie ce décompte.

Le drapeau du groupe Etat islamique flotte sur un bâtiment de Jarablus (Syrie), à la frontière avec la Turquie, le 1er août 2015.
Le drapeau du groupe Etat islamique flotte sur un bâtiment de Jarablus (Syrie), à la frontière avec la Turquie, le 1er août 2015. (MURAD SEZER / REUTERS)

Depuis le début du conflit, 910 Français ont rejoint la Syrie, selon un dernier bilan du ministère de l'Intérieur, effectué fin juillet et publié, lundi 10 août, par Le Monde. Selon les chiffres diffusés par le quotidien, 494 sont encore sur place et 126 y ont perdu la vie.

"Le départ en Syrie est un voyage vers la mort"

Ce taux de mortalité est en nette hausse ces derniers mois, précise le journal : plus de 50 jihadistes français sont morts depuis début 2015, autant que l'année passée. "Ces chiffres montrent, si c'était nécessaire, que le départ en Syrie est un voyage vers la mort", réagit le ministère de l'Intérieur.

Cette augmentation est liée, précise Le Monde, aux frappes aériennes de la coalition contre les combattants de l'Etat islamique, mais aussi à la progression des Français dans la hiérarchie du groupe jihadiste. Selon le journal, ils ne sont plus relégués aux tâches subalternes, mais sont souvent envoyés au front.