Cet article date de plus de treize ans.

Jean-Pierre Escalettes a annoncé lundi sa démission de son poste de président de la Fédération française de football

"Après un week-end de réflexion durant lequel j'ai consulté mes collègues élus, mes collaborateurs et mes proches, je considère qu'il est de mon devoir de démissionner", a-t-il annoncé dans un communiqué.Il remettra sa démission à l'issue du Conseil fédéral du 2 juillet prochain, a-t-il précisé.
Article rédigé par France2.fr avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Jean Pierre Escalettes (AFP - Sebastian Derungs)

"Après un week-end de réflexion durant lequel j'ai consulté mes collègues élus, mes collaborateurs et mes proches, je considère qu'il est de mon devoir de démissionner", a-t-il annoncé dans un communiqué.

Il remettra sa démission à l'issue du Conseil fédéral du 2 juillet prochain, a-t-il précisé.

"Je resterai à la disposition de tous pour analyser sans complaisance les raisons du fiasco de l'équipe de France en Afrique du Sud. Je développerai ces divers points vendredi devant mes collègues du Conseil Fédéral."

La position de M.Escalettes, soutien indéfectible au sélectionneur Raymond Domenech, était devenue intenable. La ministre des Sports Roselyne Bachelot avait indiqué dès mercredi, au lendemain de la défaite des Bleus contre l'Afrique du Sud (2-1), que la "démission" de M. Escalettes était "inéluctable".

Jean-Pierre Escalettes, 75 ans, ancien président de la Ligue de football amateur, était arrivé à la tête de la FFF en février 2005 et avait été réélu en septembre 2008 pour un nouveau mandat de quatre ans.

Il restera comme l'homme de l'assainissement des comptes de l'institution après le mandat de Claude Simonet, et celui qui a permis à la France d'arracher l'organisation de l'Euro-2016.

Voir notre article de la rédaction Sports:
> Escalettes cède à la pression

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.