Iran : les hôtesses d'Air France refusent de porter le voile

Huit ans après l'interruption des vols Air-France en direction de l'Iran, ceux-ci vont reprendre mais la polémique gronde.

FRANCE 2
A quelques jours de la reprise des vols Paris-Téhéran, plusieurs hôtesses ont fait savoir qu'elles ne souhaitaient pas porter de voile lors de leur arrivée sur le sol iranien, comme la loi le stipule pour les femmes depuis la Révolution. Ce foulard qu'elles portent aujourd'hui autour du coup, les hôtesses d'Air France vont-elles bientôt devoir l'utiliser pour recouvrir leurs cheveux lorsqu'elles vont en Iran ? C'est ce que la direction de la compagnie réclame à son personnel dans une note interne.

Des sanctions financières

A partir du 17 avril prochain, les liaisons vont reprendre entre la France et l'Iran, huit ans après avoir été interrompues. Dés leur sortie de l'avion et jusqu'à leur hôtel, les hôtesses devront porter le voile mais aussi un pantalon avec une veste longue. Des obligations qui font polémique. "Il faut laisser le choix aux hôtesses. Celles qui ne le vivent pas bien, qui estiment qu'on est dans un pays laïc, refusent de porter le voile. Si les filles refusent, c'est des sanctions qui sont inadmissibles", explique Françoise Redolfi, du syndicat Unsa du personnel navigant commercial. En cas de refus, les salariées risqueraient en effet des sanctions financières et des avertissements préjudiciables à leur carrière.
Le JT
Les autres sujets du JT
Une hôtesse d\'Air France, le 25 juin 2014, lors de l\'exposition \"Air France, France is in the Air\", à New York (Etats-Unis).
Une hôtesse d'Air France, le 25 juin 2014, lors de l'exposition "Air France, France is in the Air", à New York (Etats-Unis). (TIMOTHY A. CLARY / AFP)