Cet article date de plus de dix ans.

Intempéries : un homme porté disparu dans les Alpes-Maritimes

Le département du Var est toujours en alerte orange crues et plusieurs évacuations préventives ont eu lieu dans la journée. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un ouvrier qui travaillait sur les rives du Var a été emporté par les eaux, mercredi 9 novembre à Castagniers (Alpes-Maritimes).  (PATRICE LAPOIRIE / NICE MATIN / MAXPPP)

Les recherches pour tenter de retrouver un homme emporté par les eaux du Var mercredi 9 novembre dans les Alpes-Maritimes ont été interrompues dans la soirée. L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, travaillait en début de matinée sur un tractopelle avec un collègue pour réparer une piste bordant le Var près de Castagniers, quand l'engin a basculé dans le fleuve. Le conducteur a pu s'agripper sur les rives, mais son collègue a été emporté par les flots. 

Le bilan humain des intempéries qui touchent le sud du pays depuis une semaine s'élève pour l'instant à cinq morts, victimes notamment de rivières en crue: un SDF allemand dans l'Hérault, un couple de personnes âgées dans le Var, un sexagénaire dans l'Ariège et une quinquagénaire près de Perpignan.

De nombreuses routes fermées 

Dans les Alpes-Maritimes, de nombreuses routes secondaires fermées mardi en raison de la pluie ou du violent coup de mer, avec fortes rafales de vent et vagues de plusieurs mètres, ont été rouvertes mercredi après-midi. Mais de larges tronçons de la route du bord de mer entre Villeneuve-Loubet et Antibes restaient coupées.

Les dégâts sont importants notamment à Villeneuve-Loubet où quatre plages privées ont été dévastées, selon le maire de cette commune déjà touchée par les inondations du week-end.

Un épisode pluvieux d'une "durée exceptionnelle"

Dans le Var, l'alerte orange est maintenue pour les crues jusqu'à jeudi 16h, le Gapeau amorçant sa décrue après avoir atteint dans l'après-midi son niveau maximal tandis que l'Argens restait à une côte très élevé. En fin d'après-midi, la côte des cours d'eau s'abaissant parfois nettement, le préfet du Var, qui avait décidé de l'évacuation préventive de deux quartiers entiers, à Fréjus et à Hyères, a autorisé ces personnes à regagner leur domicile.

Pour des spécialistes météo, cet épisode pluvieux est caractérisé par sa "durée exceptionnelle" et il se rapproche même, selon le bureau d'étude privé Meteo Consult, d'un "phénomène tropical". Aucun record n'a été battu cependant en termes de précipitation même si dans le Var, 300 ml d'eau sont tombés à certains endroits, soit l'équivalent de plusieurs mois en une semaine.

Francetv info

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.