Nord : les soignants de l’hôpital de Seclin testent les micro-siestes dans des cocons de relaxation

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Un cocon pour les soignants
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Sous tension depuis un an avec la crise sanitaire, le personnel médical a plus que jamais besoin de repos. L’hôpital de Seclin a donc décidé de proposer à ses collaborateurs de faire des micro-siestes dans un environnement relaxant. #IlsOntLaSolution

Confortablement installée dans son cocon relaxant, le Dr Camille Schipman-Horckmans fait une pause avant d’opérer. "C’est essentiel pour moi, insiste-t-elle, parce que dans notre métier, on se retrouve assez régulièrement obligés d’opérer le soir, la nuit. On a des journées extrêmement longues". Cette jeune chirurgienne se repose sur un fauteuil ergonomique recouvert d’une capote pour mieux se déconnecter. Un casque sur les oreilles, elle écoute grâce à son smartphone le programme musical proposé dans le cadre de cette expérimentation. "Avant, je faisais des micro-siestes dans mon bureau dans des conditions beaucoup moins confortables et moins efficaces que ce que permet un cocon", reconnaît la jeune femme.

Ces micro-siestes durent entre 5 et 20 minutes. "Le fauteuil est en position semi-allongé. Ce qui est très important car quand le corps est allongé, il assimile cela à la nuit", explique Camille Desclée, co-fondatrice de la société Nap&Up qui a conçu les cocons. Car l’objectif de ces micro-siestes n’est pas de dormir mais de se ressourcer pour être plus performant. "Tenir 12 heures sur un poste de travail, c’est compliqué, il faut rester vigilant, alerte et savoir gérer les imprévus", témoigne Aurélie Berquet, cadre de santé et porteuse du projet. Pour l’heure, le groupe hospitalier Seclin-Carvin ne dispose que d’un seul cocon. D’ici six mois, il y en aura quatorze. Un par service.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.