Dans les Deux-Sèvres, les patients atteints d'Alzheimer se soignent grâce à l'équithérapie

Publié Mis à jour
CI_EQUITHERAPIE_ ALZHEIMER
Article rédigé par
France Télévisions

Les bénévoles de l'association France Alzheimer, en partenariat avec un professionnel d'équitation, proposent un atelier d'approche de chevaux et de poneys pour les personnes atteintes d'Alzheimer. L'objectif : diminuer les troubles liés à la maladie et redonner le sourire aux participants. #IlsOntLaSolution

En France, on compte environ 900 000 personnes touchées par la maladie d'Alzheimer et 200 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année. Pour permettre aux malades de s'évader, l'association France Alzheimer et le relais équestre Equinoxe situé en lisière de Niort et du Marais Poitevin dans les Deux-Sèvres, proposent une fois par mois des ateliers de médiation animal nommés équithérapie. 

Cette activité consiste à traiter les patients victimes d'Alzheimer à travers le contact avec des chevaux et des poneys. Au programme : des caresses, brossages et des balades à cheval qui permettent de redonner confiance aux participants et réduire les troubles liés à cette affection.

Monter en selle et retrouver le sourire

Ce type de soin est une première pour quelques participants, tout comme le fait de pouvoir approcher et avoir une relation privilégiée avec les chevaux. "C'est bien agréable, se réjouit Michel Paillant, participant atteint d'Alzheimer. J'appréhendais un peu de devoir toucher ces animaux car je ne connaissais pas. Ils sont sympas". Cet homme n'est pas le seul conquis par ce moment. D'autres comme Philippe Rondonnet qui en est à sa troisième séance se prennent complètement au jeu en montant à cheval. Ce moyen leur permet de s'entraîner physiquement. "Cela leur donne l'occasion d'exercer leur motricité, de se pencher, de ramasser, de prendre mais aussi de s'arrêter et de repartir. On essaye de faire en sorte qu'ils mobilisent l'ensemble des gestes de leur corps propice à la conduite de l'animal", détaille Laurence Robert, responsable du relais équestre Equinoxe. 

L'association souhaiterait développer l'initiative de manière plus régulière sur tout le territoire. Car le recours à l'équithérapie a déjà lieu pour d'autres cas comme l'autisme. D'après une étude américaine de l'Ohio, cette pratique affiche des résultats encourageants. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.