Seine-Saint-Denis : une marche blanche réunit près de 2 000 personnes en mémoire d'Aymane, 15 ans, tué par balle à Bondy

Deux frères de 17 et 27 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour l'assassinat de l'adolescent.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Près de 2 000 personnes participent à une marche blanche le 3 mars 2021 à Bondy (Seine-Seint-Denis) en mémoire d'Aymane, adolescent de 15 ans tué par balle. (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Ils ont marché sous les banderoles "Stop à la violence", "Repose en paix Aymane"... Près de 2 000 personnes ont participé mercredi 3 mars à Bondy (Seine-Saint-Denis) à une marche blanche en mémoire d'Aymane, adolescent de 15 ans, tué par balle vendredi dans une maison de quartier de la ville, comme le montre un journaliste sur place.

Point de départ de la marche, les grilles de la maison de quartier étaient totalement recouvertes de fleurs. Le sol de l'établissement était tapissé de bougies, peluches ou encore de mots de condoléances déposés au fur et à mesure par les habitants vêtus pour la plupart de t-shirt blanc avec l'inscription "Pour Aymane".

L'adolescent est mort vendredi après-midi dans les bras de son père venu récupérer son fils après une altercation. Il a été touché mortellement d'une balle tirée de l'extérieur, à travers l'entrebâillement de la boîte aux lettres de la porte de la maison quartier. Deux frères de 17 et 27 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire lundi pour l'assassinat de l'adolescent. Ils s'étaient présentés eux-mêmes à la police. Selon les premiers éléments de l'enquête, "un différend" opposait la victime et ses agresseurs depuis près d'un an sans que l'origine ne soit, pour l'heure, connue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.